Didier Lebas

FORGE ET DESIGN

Originaire d’une famille d’agriculteur du Calvados, Didier Lebas découvre la forge en 1973. Il choisit de faire survivre un des plus vieux métiers du monde malgré sa disparition progressive face au machinisme industriel. Tout au long de sa carrière, il n’a cessé de soumettre la matière au grès de sa sensibilité esthétique et artistique : après la confection de pièces de décoration intérieure, il devient « modéliste »,         « designer », imaginant des sculptures qui déjouent l’effet   d’un métal massif dans un esprit contemporain. Dans sa sculpture, il donne à voir des pièces brutes, aux formes convulsées et abstraites. D’autres, tirant vers le figuratif. Ses totems, eux, domptent la gravité :  montés sur des tiges qu’il assemble ils s’étirent verticalement.

Ses œuvres sont une recherche d’équilibre constante : la lourdeur du métal côtoie la légèreté de la forme. Sa patine fait jouer la lumière et les ombres sur la matière. Le mouvement et l’organique transparaissent malgré l’aspect brut. Outre la poésie qu’il instille dans ses sculptures, c’est également le geste qu’il veut transmettre. En montrant ses oeuvres, il donne à voir la richesse  des gestes et du matériau.